Mon histoire

Oser vivre son propre processus

 

Chef d’entreprise,

un métier qui nous entreprend

Pendant 10 ans, j’ai imaginé, créé et développé une entreprise solidaire et éco-responsable. J’ai fondé une société sur mes valeurs d’équité économique et d’accès au travail pour tous.
J’ai respecté toutes les règles de l’entrepreneuriat traditionnel, salarié 11 personnes, collaboré avec des fournisseurs locaux et assumé mes engagements sociétaux. Dans toutes les circonstances, j’étais là. J’ai très souvent endossé plus que ce qui me revenait. J’étais totalement investie dans ma fonction et dévouée à mes engagements. Ce parcours m’a permis d’apprendre progressivement mon métier de chef d’entreprise.
Au printemps 2020, le premier confinement a entraîné l’arrêt brutal de notre activité et la fermeture de l’entreprise en quelques semaines. Pourtant, je me suis sentie comme accomplie ! Ce que le monde extérieur voyait comme un paradoxe correspondait pour moi à un profond alignement. Comment pouvais-je rayonner alors que j’étais en train de tout perdre ?
Je fais partie des personnes pour qui le premier confinement a été une opportunité inespérée de tout mettre “sur pause”. J’ai pu prendre le temps de respirer, regarder, écouter dans un moment pourtant trouble et confus. J’avais enfin le temps de prendre le temps et plus particulièrement de vivre sans détour tout ce qui se passait à l’intérieur. Et c’est là, comme par magie,  que la réponse est arrivée.
Cet alignement tenait au fait que j’avais intégré au fil du temps les fondements de l’Entrepreneuriat Intuitif en Conscience®. Je m’étais laissée peu à peu entreprendre par ce métier si prenant de dirigeant. J’avais vécu ces tiraillements entre les attentes du monde extérieur et qui j’étais vraiment. J’avais progressivement laissé s’épanouir mon leadership intérieur pour pouvoir être le leader de mon entreprise et prendre chaque décision en pleine conscience, y compris celle d’en interrompre l’activité. J’avais en effet clairement entendu mon intuition me dire que c’était le moment opportun pour mettre un terme à cette mission. L’entreprise avait vécu ses différentes vies; des personnes y avaient grandi. L’autonomie avait été acquise; j’avais fait le job.

J’ai longtemps porté les attributs “plus” du dirigeant :
travailler plus, être plus présente, répondre plus, montrer plus, donner plus.
En tant que femme, je sentais parfois qu’il fallait en ajouter encore un peu
pour être considérée au niveau mes homologues masculins.
Etait-ce vraiment cette conception convenue que j’avais envie d’incarner
dans mon entreprise ? Si ma réponse intérieure a toujours été “non”,
j’ai mis du temps à l’assumer et à la vivre.

L’onde de choc

La vie d’entrepreneure et de femme sont étroitement liées, et peut-être plus encore lorsqu’on est épouse et mère.

Le burnout professionnel qui a submergé mon mari m’a fait l’effet d’une onde de choc : cela aurait très bien pu être moi. Cet événement nous a amené à regarder nos vies sous un autre angle. Nous avons décidé de nous expatrier en Espagne pour engager de nouvelles bases.

J’ai de nouveau dû oser en imaginant pour mon entreprise un nouveau fonctionnement basé sur la confiance et l’autonomie de mes collaborateurs, ces personnes qui la connaissaient et l’aimaient autant que moi. Celles-là même qui s’investissaient chaque jour pour notre réussite et la pérennité de nos emplois. En 2016, j’ai réengagé des investissements financiers conséquents pour donner à la structure les moyens de nos ambitions et je suis partie.

J’ai fait ce qui ressemblait à une pure folie du point de vue de mes pairs. J’ai envisagé l’impensable pour la plupart d’entre eux : partir or je ne suis pas mon entreprise, elle est ce que j’en fais.

Créer un nouveau paradigme

Nous sommes arrivés en Espagne sans parler la langue, en ne connaissant personne. Nos enfants avaient 6 et 8 ans. Il a fallu repenser chaque geste du quotidien : notre vie de famille, nos vies professionnelles, nos relations amicales et familiales sur place mais aussi avec la France.

Ce challenge s’est révélé être une incroyable opportunité pour créer de nouvelles voies. Changer ses habitudes, c’est se mettre en situation de créativité pour répondre à l’inconnu en faisant appel à ses ressources, à son être profond. On laisse derrière soi ses croyances et ses conditionnements pour s’ouvrir au nouveau. C’est ce qui nous a fait devenir pleinement vivants !

Nos programmes

le temps d'une pause pour se rencontrer

Mentoring Individuel

Mentoring collectif

Mentoring Collectif

Mentoring féminin - marie delaruelle

Mentoring Collaboratif

Nos prochains événements

Energy Summer Training

Du 1er au 31 août 2021

 
Mastermind les femmes et la finance

Envie de vous lancer ?
Contactez-moi

RGPD*

Thème : Overlay par Kaira. Marie Delaruelle
Nantes - Paris - Barcelone